Routine de soins pour de beaux cheveux

08.08.2013
|

Après avoir présenté ma routine de soins pour la peau, voilà ce que je fais au quotidien pour prendre soin de mes cheveux

Tout d'abord, une routine de soins n'est bonne pour les cheveux que si elle prend en compte leur nature. Personnellement, les miens sont châtains, assez épais, plutôt lisses et très légèrement "wavy" quand ils sèchent à l'air libre. Je porte un carré venant tout juste d'être recoupé, pas de fourche et de longueurs abîmées à l'horizon. Je pense avoir une bonne nature de cheveux, assez solides et résistants, plutôt faciles à dompter. Cependant, même avec cet avantage de départ, une attention toute particulière aux produits que l'on utilise est nécessaire pour garder des cheveux en bonne santé. 

Jusqu'à l'année dernière, je ne faisais pas spécialement attention aux produits que j'utilisais. Pourtant, le même constat revenait au quotidien : à chaque fois que je pensais avoir trouvé un bon produit, le résultat ne durait que quelque temps. Mes cheveux semblaient saturés, imperméables aux nouveaux soins que je leur apportais. Par ailleurs (instant glamour !) ils regraissaient assez vite, si bien que j'e me sentais obligée de faire un shampoing quotidien. Ce qui bien évidemment les agressait et les faisait donc regraisser de plus belle.

A ce moment, j'ai commencé à m'intéresser aux composants des produits capillaires. En surfant sur le net, je suis rapidement arrivée à une conclusion simple : les principaux ingrédients de la grande majorité de ces produits sont en fait des silicones, qui donnent l'illusion temporaire d'une réparation de la fibre capillaire et laissent comme un film imperméable sur les cheveux, empêchant ainsi d'autres actifs de pénétrer dans la fibre. Pour les réperer, le plus simple est de retenir que les composants se terminant par –thicone, -thiconol, – silane, – siloxane sont des silicones. Les huiles minérales comme le paraffinum liquidum ou l’isohexadecane sont des dérivées du pétrole et ont elles aussi des propriétés occlusives. Elles sont très présentes dans les cosmétiques capillaires classiques. 

Autres composants nocifs à la bonne santé des cheveux : les sulfates, comme le sodium laureth sulfate et l'ammonium Lauryl sulfate. Ils sont utilisés comme détergents et comme agents moussants. En général en première, deuxième ou troisième position dans la composition de la plupart des shampoings, ils agressent le cuir chevelu et le pousse donc à produire plus de sébum, responsable alors des cheveux qui regraissent trop vite quand il est produit en trop grande quantité. 

Après ces recherches, j'ai donc décidé de changer radicalement de routine de soins. Pour trouver des produits sans ces ingrédients nocifs, le parcours du combattant commence. En grande surface, il est presque impossible de trouver des produits qui répondent à ces critères. Il faut alors chercher des soins plus doux dont l'efficacité est à la hauteur de la composition, la plus naturelle possible. 

Attention ! Certains produits vendus en supermarché se vantent d'être "sans silicones". C'est le cas du shampoing et de l'après-shampoing à la mangue et à la fleur de Tiaré d'Ultra Doux que j'ai utilisés pendant quelques mois, pensant bien faire. En fait, d'autres agents occlusifs composent la liste des ingrédients. Seuls certains produits bio peuvent se targuer d'avoir une bonne composition d'actifs efficaces et naturels. 

Voilà les produits que j'ai testés et approuvés tout au long de mes recherches :  

Trois critères sont selon moi indispensables. La composition doit être irréprochable. Ces soins ne doivent pas coûter une fortune, mon budget d'étudiante ne suivrait pas. Mes cheveux, comme je l'ai dit, sont assez épais : j'ai donc besoin d'un AS à la texture assez épaisse pour ne pas avoir besoin d'en vider un flacon à chaque fois.

 Shampoing et après-shampoing au lait de mangue, de Lavera – environ 8 euros.

La révélation ! Je pense que pour un passage à des produits plus naturels, cette combinaison est idéale. En arrêtant d'utiliser des produits avec des silicones, j'ai lu que certaines personnes étaient passées par une phase délicate où les cheveux perdaient de leur douceur et devenaient plus secs, plus difficiles à coiffer. Personnellement, ça n'a pas du tout été le cas pour moi. J'ai juste eu la formidable impression de redécouvrir mes cheveux : plus doux, plus légers et plus sains. 

Shampoing et après-shampoing au lait de rose, de Lavera – environ 8 euros.

Pour alterner avec le shampoing et l'après-shampoing précédents, ces produits sont parfaits. La composition est presque identique, je dirais que l'AS à la rose est un peu moins nourrissant que celui à la mangue. Personnellement, je préfère l'odeur du lait à la mangue, mais ce n'est qu'une question de goût !

Shampoing à la lavande et au romarin, démêlant au citron et néroli, de John master organics – 16 £ soit environ 21 euros.

Ces produits : du bonheur en flacon. Alors certes, le prix est indécent. Mais en toute honnêteté, la qualité est incomparable. Le shampoing est efficace et doux. Le démêlant n'alourdit pas les cheveux, les rend légers et soyeux. Les compositions sont irréprochables et les odeurs sont divines. Bref, l'investissement en vaut la peine.   

(Je suis encore en phase de test en ce qui concerne les produits de soins hebdomadaires (pour hydrater et/ou nourrir) je réserve donc cela pour un prochain post)

Au-delà des produits, voilà quelques astuces qui selon moi font toute la différence : 

Pour la routine des soins au quotidien ;

Bien diluer son shampoing : j'e mets une noisette au creux de ma main puis je dilue avec un peu d'eau. Ainsi, on économise du produit et on n'irrite pas le cuir chevelu. 

Le shampoing est le nettoyant, l'après-shampoing, la crème de jour : j'utilise toujours une lichette d'après-shampoing après chaque shampoing. Mes cheveux sont épais, donc ils ne sont jamais alourdis par l'AP. Pour celles qui ont les cheveux fins, je conseille le démêlant de John master organics. Comme son nom l'indique, il ne fait que démêler les cheveux et ne les nourrit pas, parfait pour éviter ces problèmes d'alourdissement. Pour moi, cette étape est indispensable. 

Utiliser une brosse en bois. Pour brosser et démêler les cheveux, il n'y a rien de mieux et de plus doux pour la fibre capillaire. J'ai fait l'acquisition de celle de chez The Body Shop il y a quelques mois et la dernière fois que j'ai dû utiliser une brosse avec des picots en plastique, j'ai presque crié de douleur !

– Pour un démêlage en douceur, utiliser la brosse en bois et démêler en douceur lors de la pose de l'après-shampoing. Adieu les nœuds !

– Pour essuyer ses cheveux, une serviette de gaze. Légère et absorbante, c'est l'idéal !

Et en général :

Espacer les lavages. En cette période des grosses chaleurs d'été, c'est quelque chose d'assez difficile à tenir, je l'avoue. Mais pour le reste de l'année, passer à des produits naturels permet de diminuer le nombre de shampoings par semaine. Un tous les deux ou trois jours est largement suffisant. C'est économique et cela permet de ne pas agresser le cuir chevelu.

Changer de produits régulièrement. Pour que les produits conservent leur efficacité, il faut alterner. Personnellement, j'utilise pendant une semaine le duo lait de mangue de Lavera, puis la semaine suivante le duo John Master puis celui de Lavera à la rose. Deux avantages : avec peu de produit à chaque fois, cette routine dure plusieurs mois. Le shampoing John master n'est pas vide au bout d'un mois et aussi bien psychologiquement qu'économiquement, c'est idéal. Par ailleurs, on se lasse moins vite des produits. 

Laisser ses cheveux les plus naturels possibles. Eviter les colorations, mèches, balayages et compagnie, vos cheveux vous le rendront. A chaque fois qu'il me prend l'envie d'essayer quelque chose de nouveau capillairement parlant, je le regrette. Et dans une chevelure au naturel, il y a tellement de reflets et de nuances que rien ne vaut de beaux cheveux brillants sans coloration artificielle. Par ailleurs, en ce qui concerne les colorations brunes ou châtains, je n'en n'ai jamais trouvé une qui ne donne pas de vilains reflets roux voire rouges au bout de quelques semaines. 

Faire couper ses cheveux régulièrement. Tous les deux mois est une bonne moyenne. Les produits "réparateurs", c'est du vent. Un cheveu fourchu ne se répare pas, il se coupe. Faire couper ses cheveux régulièrement, c'est encore le meilleur conseil pour avoir de beaux cheveux.

– Comme pour la peau, il faut protéger ses cheveux du soleil. Chapeau et huile de coco bio sont leurs meilleurs amis pendant la période estivale.

8 Commentaires:

  1. Merci pour l'aide, je suis en effet toujours encore insatisfaite des produits que j'utilise. J'ai par contre trouvé l'huile de lin 100% naturelle qui nourrit bien les cheuveux, même s'il donne une impression de gras les premières heures de pénétration.

    • Je n’ai jamais essayé l’huile de lin pour les cheveux, merci pour l’idée ! Pour ma part j’utilise plutôt de l’huile de coco bio, aussi bien pour les cheveux que pour la peau. L’odeur de coco est littéralement à tomber (selon moi encore meilleure que celle du monoï ! ) ; un bon moyen d’avoir l’impression d’être en vacances toute l’année 😉

  2. très intéressant! je viens d'acheter le shampoing Lavera à la pomme j'ai hâte de le tester! Par contre, je suis passée à une routine bio et j'essaie de ne me laver les cheveux qu'un jour sur deux depuis un an (contre tous les jours depuis que je suis petite) et mes cheveux ne regraissent pas moins vite pour autant…du coup je suis repassée au lavage quotidien. Petite astuce pour diluer le shampoing (et moins agresser le cuir chevelu du coup): j'ai un petit gobelet en plastique dans lequel je met un peu d'eau, une dose de shampoing, j'agite avant de verser sur le crane…la mousse est super légère et la répartition du produit se fait beaucoup mieux :)

    • Bonne astuce ! C’est vrai que plus qu’une question de routine, il faut parfois composer avec sa nature de cheveux. Personnellement, utiliser des produits bio, et surtout sans sulfates, a produit un changement remarquable sur mes cheveux. Peut-être que les produits que tu as utilisé ne conviennent pas à la nature de tes cheveux ? 

      • Je pense que c'est plus lié à ma nature de cheveux (ou de cuir chevelu!), parce-que j'ai testé pas mal de shampoings différents, dont des bios avec de vraiment bonnes compositions, donc…je ne désèspère pas, je trouverai peut-être un jour un remède miracle..ou pas!

  3. Bonsoir,

    Tu as entièrement raison ! Un cheveu entretenu avec de bons produits naturels, cela vaut mieux qu'un cheveu maltraité par des traitements capillaires agressifs, et réparé artificiellement avec des silicones ! Less is more, s'applique aussi à notr cuir chevelu, extrêmement sensible. 

    Je viens de découvrir ton blog. Il es passionnant, très inspirant, et correspond à ma quête de simplicité. 

  4. Marline, très intéressée par tes conseils j'aimerais savoir si tu as un soin capillaire pour une utilisation hebdomadaire à me recommander. Merci d'avance :-)

    • Hello Delphine :)

      Je ne fais pas de soins car j’ai un carré court et je me coupe les cheveux régulièrement. Par contre j’utilise un après-shampoing après chaque lavage (une à deux fois par semaine). Je te conseille très fortement l’AP à la kératine de chez Coslys (le flacon rose). Il est bio, sans silicones, il démèle parfaitement et rend les cheveux tout doux :)

Laisser un commentaire: