Roméo et Juliette, moment de grâce

16.02.2014
|

Depuis quelques semaines on joue Roméo et Juliette au Théâtre de la porte Saint-Martin à Paris.

La mise en scène, d’une sobriété toute en lumière, rend toute sa grâce au texte de Shakespeare. Roméo est beau et mélancolique comme il doit l’être. Jeune fou amoureux de l’Amour.

Juliette est fraîche et vivante, belle comme un cœur. Elle virevolte et sautille dans sa robe blanche de soie légère au bal. Puis à la fois resplendissante, grave et simple sous une étoffe de tulle et de dentelle rouge sang, les pieds nus.

Les décors, simples et majestueux, rappellent les teintes chaudes des places d’Italie.

La lumière est douce et chaleureuse ; elle donne à la pièce une véritable atmosphère d’été où les amants et leur passion brûlent à l’unisson.

Roméo et Juliette s’entend mais il s’écoute aussi. La musique du petit orchestre qui joue sur scène nous plonge dans une atmosphère de langueur du sud de l’Italie, où le soleil autant que les règlements de compte font la loi.

Roméo et Juliette se voit. A la fin de la pièce, des pétales de rose glissent sur les corps encore vibrants des amants. Rouge des pétales sur le rouge de la robe et du sang, cette scène est à l’image de la pièce : une caresse violente, un moment de pureté et de grâce.

5 Commentaires:

  1. Peut-on connaître le nom des acteurs principaux …

  2. Ca fait un moment que je songe à aller voir une pièce de thèatre 

    Ca fait si longtemps, j'aimerais revivre cet atmosphère particulière ! <3

  3. Je n'ai pas pour habitude de laisser de commentaires sur les blogs, mais je tenais à le faire ici afin de souligner la qualité et l'originalité de vos posts. Enfin un blog rafraîchissant. Bonne continuation :-)

Laisser un commentaire: