Ennui

21.06.2013
|

Pourquoi achète-t-on ?

Depuis quelques temps, je ressens une étrange sensation lors que je m'aventure dans un magasin. Un sentiment de grande lassitude mélangé à un peu de dégoût. J'ai la sensation d'être prise dans une boucle, un chemin qui tourne en rond, que je connais par cœur mais que je finis toujours par prendre. 

La question : pourquoi est-ce que j'entre encore dans les magasins ?! Mon objectif de me faire une garde-robe idéale, avec des pièces intemporelles et adaptée à mes goûts devrait me freiner dans mes envies de fast-shopping (comprendre = entrer chez Zara ou chez H&M). Mais il est difficile de sortir de cette routine "Je reste 5 minutes, je fais juste un tour rapide. Peut-être y aura-t-il le manteau/le T-shirt/les chaussures de mes rêves ?".

Au final, je n'achète jamais rien. Cependant, mes 5 minutes de départ se transforment rapidement en 15, puis 20 puis 45 minutes. Et en sortant du magasin les bras vides et le cerveau tout autant, j'ai ce sentiment de fatigue et de lassitude qui ne me quitte pas pendant quelques instants. Je culpabilise aussi d'avoir céder à la tentation d'entrer. Zara est sur le chemin de mon université à mon appartement, évidemment cela n'aide pas ; )

J'ai constaté que je ressens la même chose lorsque je surfe sur des e-shops. En plus de me faire perdre un temps énorme, j'ai l'impression de courir après le vent. C'est quelque chose que je fais régulièrement, quelques minutes quotidiennement. Mais au final, cela ne m'apporte aucune satisfaction et même, très peu de plaisir.

Pourquoi continuer dans ce cas ? 

Déjà, la recherche de pièces idéales est une longue quête. Je suis constamment à la recherche des vêtements que je juge "parfaits" pour moi. J'aimerais trouver en quelques mois une garde-robe idéale dans sa totalité : douce utopie. J'évoquerai ce sujet dans un prochain article. 

Dans un deuxième temps, j'ai remarqué que j'avais tendance à surfer sur les e-shops à des moments particuliers. Soit à un moment où je m'ennui, soit quand je me sens un peu vide. Quand j'ai "envie de quelque chose". Quand je dois réviser pour mes examens. Quand mon amoureux me manque.  Quand je viens de passer plusieurs heures en cours à m'ennuyer et que je me dis "je mérite bien cette petite récompense". Virtuels ou réels, le principe est le même pour tous les magasins. 

Ennui, lassitude, culpabilité : un cercle malsain qu'il faut comprendre avant de pouvoir s'en extraire. Repérer qu'il y a des moments où l'on est plus fragile face à nos désirs, c'est un pas en avant. Et c'est déjà bien.  

          Marline

Source Photo(s) : mmminimal

2 Commentaires:

  1. Tellement d'accord avec toi. Ce sentiment de vide et de lassitude après quelques heures de shopping ("activité" qu'il m'arrive de pratiquer de moins en moins )

    • Oui, et même maintenant ça m’arrive les rares fois où je franchis les portes d’une boutique, je suis comme épuisée par avance !

Laisser un commentaire: