Le maquillage – Le teint

20.11.2013
|

Se maquiller ; en lui-même le mot implique quelque chose comme se cacher, déguiser quelque chose. Je n'ai jamais envisagé le maquillage comme cela. Mais plutôt comme un outil que l'on utiliserait pour sublimer, pour mettre en valeur ce que l'on aime chez soi et pour se sentir en confiance.

Peut-être que j'aime m'arranger avec la réalité et que le maquillage reste " de la triche " après tout. Mais j'aime à croire qu'il n'en est pas ainsi. Après tout, qui n'a jamais redressé les épaules armé d'une bouche rouge coquelicot ?

Parce que le maquillage fait aussi partie d'une allure, j'y consacrerai trois posts, chacun consacré à une partie du visage : le teint, les yeux puis la bouche. 

Je suis très loin d'être une experte sur le sujet, mais j'ai cependant à mon actif plusieurs années de test de produits de maquillage en tous genres et sans doute des milliers de pages lues d'articles traitant de ce sujet, que ce soit sur papier glacé ou sur la toile !

Aujourd'hui, mon objectif est de faire au plus simple et au plus seyant. Ma priorité quand je me maquille : avoir un teint le plus frais et le plus naturel possible. L'idée, c'est de ne pas remarquer qu'on est maquillée, ou à peine. 

Le teint

J'utilise la BB Crème d'Erborian. J'en applique très peu et seulement sur certaines zones du visage. Je n'ai jamais appliqué un produit teint sur tout le visage, estimant que laisser certaines zones de celui-ci sans maquillage rendait le tout plus naturel. 

Avec elle, je floute les rougeurs et les irrégularités et j'atténue les cernes. Je ne l'applique que sur les ailes du nez, le bas du menton, les cernes et le côté de la paupière, pour réveiller le regard. J'aime sa facilité d'application au doigt, sa couvrance légère à moyenne et son rendu naturel sur la peau. Chose rare, la teinte la plus claire est adaptée à la couleur de ma peau très blanche.

En ce moment, comme ma peau est assez lumineuse, je préfère utiliser le Face Fabric de Giorgio Armani. Ce n'est ni un fond de teint au sens classique du terme ni un correcteur, je dirais plutôt un flouteur teinté (effet dû malheureusement aux silicones qui le composent !) de peau. Je l'aime beaucoup car le rendu est très naturel, presque imperceptible tout en atténuant assez magiquement les imperfections.  

J'aime également alterner avec le fond de teint Lissant Perfecteur de Shiseido, un très bon produit qui fait un teint de poupée. Malgré cela, il marque beaucoup les peaux sèches, je veille donc à bien hydrater ma peau avant.

Ces trois produits contiennent un SPF, 25 pour le Erborian, 12 pour le Armani et 15 pour le Shiseido. Un réel atout pour moi, surtout dès les premiers rayons de soleil du printemps, car ma peau très claire a besoin d'être protégée au quotidien. 

Pour finir, en été quand la chaleur est trop forte, ou quand je veux être sûr d'avoir un teint parfait, je poudre avec la HD de Make Up For Ever.

Pour mimer un rosisement des joues aussi naturel que possible, j'utilise le blush crème de Nix. La teinte "natural" est, comme son nom l'indique, adaptée à un maquillage discret. Le rendu est très frais et la matière se fond assez bien dans la peau (le mieux est encore d'hydrater sa peau juste avant l'application). Je trouve qu'un blush crème est beaucoup plus naturel qu'un blush en poudre. Pour un teint frais, je place le blush du haut de mes pommettes jusqu'aux tempes. Sur ma peau très blanche, si je ne mets qu'un produit teint – en hiver particulièrement -, je peut avoir l'air malade. C'est pourquoi cette touche de rose doux sur mes pommettes est souvent indispensable. 

Ce maquillage du teint est donc très simple et très rapide. Si mes cernes sont plus marquées, il m'arrive de mélanger deux produits, par exemple la BB crème avec le Lissant Perfecteur pour obtenir une couvrance plus importante.

Même si ce n'est pas forcément très académique, j'utilise tous ces produits teint davantage comme correcteurs, que comme fonds de teint. Toujours dans l'idée de conserver l'éclat naturel de la peau et de l'illuminer sans la cacher. 

Laisser un commentaire: