La peau parfaite

17.06.2013
|

Si l'épuration de sa garde-robe est un processus long et difficile, la simplification de sa routine beauté l'est tout autant. Hypnotisée par les sirènes du marketing beauté depuis au moins mes 15 ans, je n'ai jamais cessé depuis cet âge-là de tester de nouveaux produits, tous censés être miraculeux pour ma peau/mon corps/mes cheveux. 

Dans le domaine des cosmétiques, il faut dire que l'influence qu'avaient sur moi les magazines féminins était presque sans limite. Je me souviens qu'en accompagnant ma mère faire ses courses chaque semaine, je versais à chaque fois discrètement (ou non) de nouveaux produits dans ses courses. Avec le recul, je me rends compte que plus que de qualité et d'efficacité, j'étais à la recherche de quantité et de nouveauté.  

Après plusieurs années passées sur les blogs beauté à voir des centaines de tests de produits, je pense que j'ai trouvé un certain équilibre dans ma routine beauté. Pour moi l'objectif est simple : trouver des produits doux, efficaces et ne valant pas une fortune. Je détaillerai cela dans un prochain article. 

La technique dite du millefeuille ou layering est très à la mode depuis quelques mois sur la blogosphère. Personnellement, le principe même d'accumuler au moins 5 couches de produits me rebute. D'abord parce que j’y vois avant tout un argument marketing : "Plus vous multiplierez le nombre de produits, plus votre peau sera belle". Ensuite parce que mon but est de trouver une routine qui puisse me permettre d'arrêter de me focaliser sur le sujet. Chercher "la meilleure crème/sérum/démaquillant" prend du temps et accapare l'esprit.

Et surtout elle mobilise notre esprit pour quelque chose qui n'est finalement pas l'essentiel, dans le sens qui n'est notre "essence". Bien sûr notre peau est un capital dont il faut prendre soin. Mais cette course à la peau parfaite est, je trouve, épuisante. Au lieu de gaspiller mon temps à penser au nouveau produit qui rendrait ma peau plus belle,  j'aimerais apprendre à dessiner, faire du ukulélé, de belles photos, …

Je pense à cet article de Marie pour qui l'objectif "peau parfaite" l'a menée à s'approprier la technique du millefeuille. Comme Marie, avoir une belle peau est pour moi quelque chose d'important. Seulement, la perfection est-elle réellement atteignable ? 

Dans la publicité, dans les magazines, toutes les photos sont retouchées. La peau est lisse, sans pore apparent, sans bouton. Mais  ce mensonge représente-t-il vraiment le "beau" ? La peau vit, elle respire, elle se crispe si on l'agresse, elle rougit pour un compliment, elle est salée lorsqu’on pleure. 

Aujourd'hui, je pense avoir trouvé un équilibre de soins qui me convient. Bien sûr, ma peau n'est pas parfaite (pour ma part, pores apparents, rougeurs sur les joues et menton un peu "brouillé" sont mon lot quotidien). 

Mais en essayant de me voir avec un regard objectif dans le miroir, je peux me dire " Oui, ma peau est belle : imparfaite, mais belle". Lumineuse, parsemée de petites taches de rousseur. 

Avant de détailler mes soins dans un prochain article, je voulais donc partager ce qui est selon moi le meilleur conseil beauté. Cela peut paraître un peu facile et ça ne vaut pas pour des cas de problèmes peaux plus complexes où seul un traitement médical est une solution.

Pour moi, le plus important c'est d'être indulgente avec sa peau, et avec soi-même. C'est aussi essayer d'arrêter de se focaliser sur nos – souvent – petits problèmes de peau. Déclarer la guerre à sa peau c'est l'assurance de voir apparaître d'autres imperfections et un cycle sans fin agressions / réaction de la peau / imperfections. Aimer sa peau, c'est arrêter de l'agresser et privilégier la douceur ; c'est aussi ne pas changer de routine de soins sans arrêt. La clef, au fond, c'est peut-être de laisser vivre sa peau pour qu'elle puisse vous laisser vivre en retour.

   

Source Photo(s) : Getty Images / Ilovedoodle

Laisser un commentaire: