Célébrer Noël avec minimalisme

30.11.2014
|

Les petites cuillères tourbillonnent au creux des chocolats chauds et crémeux, les lumières dorées font scintiller les châtaigniers de la ville lumière, les vitrines des grands magasins se parent de rouge, de vert, de paillettes, de "qu'est-ce-qui-va-faire-plaisir? ", de rires d'enfants et d'étoiles dans les yeux. Les odeurs épicées d'Orient, cannelle et girofle en tête, s'entremêlent dans les courants d'air chauds des échoppes et croisent ceux, glacés, des voiles de l'hiver gonflées par le vent de décembre.

J'aime beaucoup cette période de l'année. Ma petite théorie personnelle, c'est que si on fête Noël à cette date, c’est pour une bonne raison : faire d'un mois qui marque le début du froid et des longues nuits en moments un peu magiques d'attente fébrile, de joies partagées et d'éveil au retour vers le chez soi, thé fumant, clémentines juteuses et laine feutrées.

À j-1 du décompte officiel avant les fêtes, je voulais partager avec vous ma vision de Noël. Quelques astuces pour passer des fêtes à la fois simples, authentiques et – je pense que c'est possible – minimalistes.

Les traditions

Pour moi, Noël, c'est d'abord le bonheur des traditions enfantines. Lorsque j'étais petite, j'adorais les calendriers de l'Avent qui regorgeaient de chocolats et autres sucreries.

Aujourd'hui, ma version du calendrier a un peu évolué : j'ai fait l'acquisition d'un sapin-calendrier de l'Avent en bois brut, que l'on peut trouver en magasin d’activités créatives. J'apprécie beaucoup cette matière brute que je trouve chaleureuse et très adaptée pour une décoration de Noël.

Ce calendrier, je le partage avec mon amoureux ; douze tiroirs pour lui, douze pour moi. A l'intérieur de chaque tiroir, un petit quelque chose pour chaque jour. L'un pour l'autre, ce peut être une nouvelle recette de cuisine, une idée de film + un plat réconfortant, un mot d'amour, une soirée surprise, etc. Ou bien pour soi : une douceur, s'accorder un film et un chocolat chaud, un bain moussant accompagné de son livre préféré, etc. On peut appliquer la même chose en famille ou en étant célibataire, le principe étant de s'offrir des petits plaisirs en rentrant des froides journées de ce mois de décembre.

Ma décoration est minimale : ce calendrier en bois, une guirlande lumineuse et deux bougeoirs. C'est très simple et pourtant, mon œil se réjouit à chaque fois qu'il se pose sur ce coin festif. La lumière se reflète dans le verre des fenêtres, la flamme de la bougie crée une douce aura un peu mystérieuse, le bois brut ravit la peau au toucher. C'est lumineux, chaleureux et simple.

Les cadeaux

C'est un point délicat. On critique beaucoup Noël pour son outrance consumériste. Voilà quelques conseils que j'applique pour que Noël ne se résume pas à des samedis après-midis passés à cavaler dans des magasins surpeuplés.

Une véritable liste de Noël

La traditionnelle liste au Père Noël, tout le monde l'a faite petit. Pourquoi ne pas continuer cette tradition lorsqu'on est plus grand ? Pour moi, c'est le meilleur moyen de vivre un Noël minimal de ce point de vue là. Parce qu'ainsi, on ne reçoit que ce qu'on désire réellement et ce depuis de longues semaines.

Pour ma part, dès le mois de septembre, je note mes envies (matérielles ou non) avec la date précise à laquelle naît ce désir. De cette façon, cela me permet de voir s’il est persistant ou non. Si oui, je l'ajoute à ma liste de Noël.

Pour tout dire, je pousse même le vice jusqu'à mettre le lien en ligne du produit sur la liste que je fais parvenir à mes proches. L'idée, c'est quand même de faciliter la vie de tout le monde, ayant moi-même horreur des courses de Noël en magasins (l'enfer des samedis de décembre, non merci).

On pourrait dire que cela peut un peu gâcher l'effet de surprise mais je trouve qu'au contraire, ça n’est pas le cas. Je suis beaucoup plus satisfaite ainsi quand vient le moment de déballer les cadeaux ; depuis que je fais ça, je suis toujours heureuse de ce que je reçois à Noël. Et il y a toujours un petit quelque chose surprise qui nous attend au pied du sapin.

Quelques belles choses, utiles, que j'ai eu le temps de désirer vraiment : voilà de quoi est composée ma liste.

Pour les cadeaux qu'on offre

Je pense que la difficulté, c'est de penser – mais vraiment – à ce qui ferait plaisir à la personne ; et non ce qui est davantage à notre goût.

Le cadeau "Tiens je vais lui faire découvrir ça", est, à mon avis (à part si la personne en question a des goûts semblables aux vôtres) une mauvaise façon d'offrir. C'est projeter ses propres désirs dans les cadeaux qu'on offre aux autres. Sinon, le plus simple est encore de demander directement à la personne concernée. La réponse peut être imprécise "Un spectacle de danse" ou bien "Un beau livre". Après, à nous de creuser cette piste.

Voilà pour mes astuces !

Et vous, comment célébrez-vous Noël ?

Source Photo(s) : Lemon Coco

2 Commentaires:

  1. Bonjour Marline,

    Je rejoins tout à fait ce que tu dis des courses de Noël. Moi non plus, je ne supporte pas de voir que ce qui faisait la magie de la fête s'est petit à petit effacé au profit d'une logique de consommation effrénée qui dénature tout l'esprit d'offrir.

    Et justement, je ne comprends pas ton raisonnement quand tu dis que la liste de Noël permet de retrouver un "Noël minimal". Que cela simplifie la vie de tout le monde, c'est une certitude (surtout si on peut commander tes cadeaux en ligne !) mais est-ce que ça ne crée pas aussi un risque d'offrir sans réfléchir ? Pire, est-ce qu'on peut vraiment dire qu'on offre quelque chose à quelqu'un quand la personne a demandé à recevoir le "cadeau" ? J'aurais peur, en faisant une liste de cadeaux, de priver mes proches d'une occasion de me surprendre. En pensant leur rendre service, j'aurais peur de les amener à me faire plaisir de façon automatique, juste en cliquant sur le bouton "achat immédiat" d'Amazon… ce qui est selon moi la pire façon de faire plaisir.

    Pour moi, ce qui fait la beauté d'un cadeau ce n'est justement pas qu'il est utile ou attendu par la personne, mais qu'il est imprévisible, qu'il nous ouvre à quelque chose que l'on n'aurait pas soupçonné sinon.

    Donc, si je te rejoins entièrement quand tu invites à célébrer Noël de façon minimaliste, je suggèrerais plutôt de faire des cadeaux simples… et de se laisser surprendre par les cadeaux qu'on reçoit ! Dans cette perspective, ton idée du calendrier de l'avent amélioré me plait beaucoup :)

    • Chère lectrice, 

      Tout d’abord, je te remercie pour ton commentaire pertinent et constructif ! 

      Alors, pour te répondre, si je procède comme cela depuis quelque années, c’est parce que je me suis rendue compte que c’est ce qui permettait de donner le plus de plaisir à mes proches et c’est ce qui me satisfait également.

      D’abord, je déteste plus que tout « la course aux cadeaux » du mois de décembre, et si parfois je mets des liens, c’est vraiment pour faire en sorte que mes proches ne subissent pas ce désagrément et ne soient pas obligés d’aller courir les magasins (aussi) pour moi. Je te comprends parfaitement quand tu affirmes que faire cela peut enlever un peu de la surprise mais par contre, je ne pense pas qu’il y ait ce sentiment d’achat « automatique » : ainsi mes proches savent et sont certains de me faire plaisir à 200%. Malheureusement, quand on ne vit pas près de sa famille au quotidien, il est difficile pour elle de deviner précisément quels sont les choses qu’on désire vraiment depuis quelques mois. Et comme la télépathie n’a pas encore été inventée (malheureusement^^), je ne vois pas d’autre moyen plus simple que de le dire via cette petite liste. Après, cela n’empêche pas d’être un peu plus flou pour laisser l’effet de surprise et le plaisir à ceux qui aiment surprendre par des cadeaux, par exemple en écrivant « une sortie culturelle » ou « des frissons, de l’aventure » ou encore « quelque chose pour se relaxer ». Pour moi, l’idée c’est juste de donner quelques pistes pour éviter le creusage de méninges qui, quand il y a beaucoup de personnes à contenter, peut rapidement virer à la migraine !

      Après, c’est une liste que je donne mais il n’y a rien d’obligatoire là-dedans ; c’est vraiment pensé pour les personnes pour qui cela facilite les choses. Certains préfèrent faire la surprise et tant mieux :) 

      Et pour l’effet de surprise, je me souviens que lorsque je faisais ma liste au Père Noël étant petite, je nageais dans le bonheur lorsque je voyais ce que j’avais demandé au pied du sapin. Aujourd’hui, ça n’a pas changé ! Trouver une chose ou une expérience, l’estimer parfaite pour nos besoins, la désirer pendant plusieurs mois ; cette part de l’attente est pour moi également jouissive, avant même de recevoir le cadeau. 

      Au final je pense qu’il y a plusieurs façons d’imaginer son Noël minimaliste, chacun cela ses aspirations. L’important, c’est de faire plaisir et de profiter de ces moments :)

Laisser un commentaire: